Le concert du dimanche

 

20h : Compota de Manana
 

Pour clôturer l’édition 2018, le festival vous offre une découverte toute chaude et un coup de cœur électrisant. Compota de Manana est une formation qui nous vient de Barcelone, ville qui compte grand nombre de jeunes talents. Crée en 2018 par le percussionniste Erik Ibars et le pianiste  « C »Pardo tous deux cubains, ce groupe répond à leur besoin viscéral de mélanger la musique cubaine à d’autres courants dont le point commun pourrait se définir comme une rythmique percutante à la syncope ravageuse. Leur répertoire intégralement original se teinte d’influences venues de toute la caraïbe et l’on retrouve tantôt des arrangements rappelant le grupo Guaco du vénézuéla, Bio Ritmo ou encore les surpuissants NG la banda. Rajouter à cela des riffs de guitare électrique qui vous prennent aux tripes, des percussions aussi crépitantes que hypnotisantes et des cuivres aux chorus dévastateurs et vous êtes encore loin de ce qui vous attend sur scène !

 

Compota de Manana

 

 

Les protagonistes ne qualifient t-ils pas leur démarche musicale d’AlternaTimba ! Comme le mentionne leur premier disque qu’ils viendront présenter en exclusivité, avec Compota de Manana on sait quand ça démarre mais on ne sait pas quand ça finira. Vous êtes prévenus !

Leur show préparé avec soin et forgé à l’énergie, devrait laisser flotter dans la nuit dacquoise quelques sonorités tropicales qui nous l’espérons demeureront accrochées aux remparts du Parc Théodore Denis  comme autant d’incantations annonciatrices des 25 ans de Toros y Salsa en 2019…